AUBAGNE Le Garlaban et le Taoumé

13 AUBAGNE Garlaban et taoume.gpx

Tracé enregistré le : 01-06-2018
Denivelé : 738 mètres
Denivelé négatif : 741 mètres
Distance parcourue : 14.035 Km
Altitude maximale : 706 mètres
Altitude minimale : 255 mètres
distance en montée (pente>3%) : 6.35 km
distance en descente (pente>-3%) : 5.395 km
distance à plat : 2.29 km
% moyen en montée : 12 %
% moyen en descente : 14 %
681 coordonnées
Randonnée sur les traces de Pagnol, permettant de retrouver les paysages décrits dans «La gloire de mon père» et «Le château de ma mère». Cette randonnée vaut par son caractère sauvage si près de Marseille et d'Aubagne et par les vues qu'elle offre. La nature y est très belle au printemps, et c'est probablement la meilleure saison pour l'entreprendre.

Se rendre au parking du puits de Raimu.

Accès : Saisissez une adresse ou un nom de ville (Ex : Saint-André 04)

Difficultés particulières : Les sentiers empruntés sont caillouteux et parfois glissants, balisés jusqu'au Taoumé et plus ensuite. Il faut impérativement prendre beaucoup d'eau et se munir d'une torche si l'on veut explorer la «Baume Sourde». L'été, les massifs sont souvent interdits en raison des risques d'incendie se renseigner au préalable.

Descriptif : Du parking, (après avoir fait un détour par le «puits de Raimu» au bout du parking) continuer la route goudronnée qui cède rapidement la place à une piste passant entre quelques propriétés. Celle-ci rejoint en 1km6 le col d'Aubignane après quelques lacets . Du col prendre à droite le sentier balisé en jaune qui monte sur la crête parmi une végétation basse (panneaux), celui-ci va couper plusieurs fois une piste en montant en pente assez douce et la rejoint définitivement au niveau d'un replat avec quelques bosquets d'arbres propices au pique-nique . Le Garlaban est face à vous et il suffit d'emprunter l'un des sentiers montants, de préférence le plus large, pour rejoindre le sommet avec sa belle croix blanche et une table d'orientation : vue magnifique si la visiblité est bonne !

Redescendez par le même chemin si vous le trouvez, et prenez la piste qui part vers l'Aigle, un sommet avec des antennes. Peu avant le 6 ème kilomètre, au niveau d'un virage sur la droite prenez le sentier sur la gauche, il est balisé en jaune . Suivez-le, il monte d'abord légèrement plus il redescend nettement et rejoint le «puits du mûrier» situé à droite du sentier et fermé par une porte en fer. Puis il remonte dans une végétation de plus en plus haute, jusqu'à la «Baume Sourne» une grande grotte avec une petite ouverture qui mérite la visite (torche obligatoire) et atteint le col de Baume Sourne au kilomètre 9 .

Laissez la piste et empruntez le sentier toujours balisé en jaune qui rejoint le sommet du Taoumé . Si vous continuez un peu sur la crête, vous surplomberez la grotte du Grosibou accessible en continuant le chemin jaune. Cette grotte est une faille très étroite traversant les rochers du Taoumé, emprunté par Marcel Pagnol dans le roman autobiographique «Le château de ma mère» et dans lequel les deux enfants ont été attaqués par un hibou grand-duc d'où «Grosibou».

Le retour se fait par le même chemin jusqu'à la «Baume Sourne», ensuite continuez à descendre et ouvrez l'oeil pour repérer sur la droite un sentier qui descend au niveau d'un ravin, il n'est pas balisé mais il est bien marqué . Ce sentier très agréable descend presque tout droit (direction Sud) dans le «vallon de Précatori» puis passe sous la «Baume de Passe temps» et emprunte le vallon du même nom pour atteindre une clairière ombragée propice à la sieste. Peu après cette clairière quittez le chemin pour prendre sur la gauche un sentier qui remonte vers le col d'Aubignane . Du col reprendre la piste pour rejoindre le parking.
Vue sur le Garlaban du parking
La croix du Garlaban
Le garlaban pris sur la piste du plan de l'aigle
Le garlaban vu du Taoumé
Végétation près du col d'Aubignane (Thapsie velue formant des tapis jaunes)
Le Taoumé en redescendant près de la Grotte de Manon